Un diable dans la glotte ?

« Derrière un ballon de riesling moitié-vide moitié-plein, naviguons d'une digression à l'autre, devisons de l'actualité judiciaire, politique, culturelle ou tout simplement et largement sociale... en tentant d'échapper aux sentiers balisés de la bien-pensance, sans s'interdire de remarquer qu'on peut aussi aisément être le bien-pensant d'un autre. »

.

Ici :

Ailleurs :

Concordia civium murus urbium ; De la notion de République et des déclarations des Droits de l'homme contradictoires

samedi IV novembre MMVI

La lecture de l'intéressant ouvrage de Jean-Paul Brighelli intitulé Une école sous influence ou Tartuffe-roi m'a menée à me demander qu'est-ce que la République en France en 2006, quelle est la res publica, chose commune, dont il est question. La réponse dépasse ce que j'aurais cru de prime abord.

Dans un chapitre, Brighelli oppose démocratie et république, oppose valeurs républicaines et valeurs démocratiques. Ce propos me semble tout à fait farfelu : notre République fut fondée en inspiration à la fois de l'oligarchique république romaine antique et à la fois de la démocratique Athènes...   » Lire la suite

La réussite sociale par la loterie, une réactualisation du mythe du football salvateur

mercredi I novembre MMVI

La faute à Zinédine Zidane, il semblerait que le mythe du football rédempteur, salvateur, apparaît à présent légèrement suranné. En effet, mal nous en a pris de croire que, devenu un héros national, le footballeur pouvait aussi être un héraut national. Le football peut faire la fortune d'un homme, un véritable monte-charge social, il ne pacifie pas nécessairement.

On avait assimilé notre pays à une équipe sportive à l'heure des lauriers, on n'avait pas vu venir la suite, on n'avait pas envisagé les affres de la défaite ni, pire encore, les affres de...   » Lire la suite

D'une plainte à l'autre

mardi XXXI octobre MMVI

J'ai à de nombreuses reprises évoqué Jean-Pierre Mignard, avocat proche de François Hollande qui semble s'être spécialisé dans la défense d'individus d'origine immigrée blessés lors d'interventions de police. J'avais déjà signalé à quel point cet homme, manifestement intelligent, serait un bien inquiétant procureur tant, au nom de la défense des intérêts de ses clients, il se laisse vite aller à l'accusation grave infondée. Rappelons seulement que pour cet homme là, lancer des pierres sur des fonctionnaires ou leur véhicule est « un fait dérisoire » (lien).

J'ai lu, je ne sais plus où (vous m'en...   » Lire la suite

Nationaliser la citoyenneté

lundi XXX octobre MMVI

Max Gallo, fils d'immigrés italiens, entré dans la vie active par un CAP de mécanicien-ajusteur pour en arriver notamment à un doctorat d'histoire et à l'enseignement supérieur (lien), est Fier d'être Français, nous explique t-il dans l'ouvrage de ce nom publié chez Fayard cette année.

Romain Gary, fils d'immigrés russes, entré dans la vie active en tant caporal de l'armée de l'air française pour plus tard être Consul général de France (lien), disait dans La promesse de l'aube qu'il était devenu Français à part entière lorsqu'il a cessé de croire que les Français...   » Lire la suite

Chauffeurs de bus de proximité

jeudi XXVI octobre MMVI

Dans l'esprit des Sapeurs-Pompiers de proximité évoqués le 20 octobre (lien), il me semble qu'il est grand temps que l'on crée des chauffeurs de bus de proximité, c'est-à-dire des chauffeurs de bus qui ne conduiraient pas de bus mais qui sillonneraient les quartiers à émeutes pour démontrer que certains d'entre-eux sont sympa, aidés en cela par Azouz Bégag, le ministre délégué au polpotisme des chances (dites-moi si je me trompe), qui exigerait un recrutement réservé aux gens d'origine « maghrébine ou africaine » (lien) dans les compagnies de bus.

Du coup, on pourrait espérer qu'ils...   » Lire la suite

Le tact façon UMP : légiférer contre l'incompréhensible

mercredi XXV octobre MMVI

Est-ce une impression où est-ce devenu une tradition à l'UMP de jouer au médiateur neutre entre le citoyen et la société ?

En 2005, un ministre de la Justice légiférait « puisque dans l'esprit du public » une chose semblait incohérente (lien). En 2006, un ministre de la Santé légifère parce qu'une chose « est incompréhensible pour des patients » (lien).

On ne justifie pas ces changements législatifs pour leurs vertus intrinsèques, on les justifie car ils seraient oeuvre de pédagogie vis-à-vis d'un citoyen un peu abruti.

Ainsi, on ne justifie pas l'allongement de...   » Lire la suite

Un ministère pour bafouer les Droits de l'homme au nom de « l'égalité des chances »

mardi XXIV octobre MMVI

J'aurais bien aimé vous parler aujourd'hui de ce documentaire télévisé où Gilles de Robien, alors ministre des transports, déclarait que si les gens continuent à conduire sous l'empire d'un état alcoolique, il faudrait alors diminuer le seuil légal d'alcool dans le sang acceptable pour conduire, peut-être même ne plus tolérer une seule goutte. Nous sommes assurément là dans le cadre de la supercherie de la répression des infractions routières (évoquée en juillet dernier, lien) : est-il raisonnable de croire que les gens qui conduisent bourrés aujourd'hui respecteront demain la limite légale abaissée ?

Mais le...   » Lire la suite

Parlons des hommes, puisque c'est ainsi qu'on débat d'idées ; commençons par Maurice Rajsfus

samedi XXI octobre MMVI

Ainsi, quand on parle d'idées, notamment celles relatives au domaine pénal, on est régulièrement convié à parler d'hommes, on leur trouve même des diminutifs.

Moi je vais vous parler de Maurice Rajsfus, décrit ci et là comme « historien », président de l'Observatoire des Libertés Publiques (lien), éditorialiste du magazine anti-police intitulé « que fait la police ».

Cet homme là est décrit comme historien. Il n'hésite pas à écrire « l'histoire du siècle passé nous enseigne que la police de ce pays n'a pas hésité à se ranger dans le camp d'un pouvoir répressif li...   » Lire la suite

Sapeurs-Pompiers de proximité

vendredi XX octobre MMVI

Ces temps-ci, je vois qu'on évoque régulièrement la « police de proximité », mise entre parenthèse par la Droite à son arrivée en fonction. Sa disparition expliquerait, pour certains, les agressions commises à l'encontre de fonctionnaires de police. Ainsi, certains semblent penser que de telles agressions constituent un phénomène nouveau que la police proximité aurait pu enrayer.

Constatant que des Sapeurs-Pompiers sont régulièrement pris à partie, que leurs véhicules subissent des lapidations (les Ovnis, objets volants non-identifiés, en France ressemblent parfois à des réfrigérateurs), je propose donc que l'on crée des pompiers de proximité.

...   » Lire la suite

Politesse et prétexte, ou l'art de parler de la police en général pour éviter de parler des délinquants en détail

mardi XVII octobre MMVI

Rappelez-vous, le 5 novembre dernier, alors que commençaient les émeutes de l'année, on pouvait lire des journalistes de Libération qui « prétendaient faire parler « les jeunes des cités » affirmant que « le « manque de respect » du ministre est à l'origine des troubles » (lien). On pouvait lire dans la presse l'affirmation absolument effarante que lorsqu'une poignée de sales types délibérément détruisent l'ensemble du cadre de vie de leurs concitoyens, cela pourrait ne pas être de leur faute. Doit-on disserter sur la nature inacceptable de tels faits ? Peut-on le faire sans insulter le bon sens ? Par quel cheminement mental...   » Lire la suite

Arrogance de corps, forteresses assiégées en situation de défaut d'assaillants

vendredi XIII octobre MMVI

Aujourd'hui même, sur le blog de monsieur Bilger, j'évoquais la police municipale en des termes moyennement élogieux. Je répondais à un commentateur ainsi : « La police municipale ne fait plus d'îlotage dites-vous ? Quand en a-t-elle fait ? Depuis qu'existe la police nationale, les policiers municipaux ne sont au mieux qu'APJA (agent de police judiciaire adjoint). Concrètement, il ne peuvent décider d'un simple contrôle d'identité. L'étendue de leurs pouvoirs n'est pas de nature à leur permettre de remettre du droit là où il n'existe plus. Ce n'est sans doute pas un mal. On ne mesure jamais assez les...   » Lire la suite

Législation, histoire, Europe

jeudi XII octobre MMVI

Je ne surprendrais pas ceux qui suivent ce blog en affirmant être opposé aux lois qui font entrer la science dans le giron judiciaire. L'histoire est une science humaine qui évolue sans cesse, d'années en années, de générations en générations. Le savoir y évolue souvent sur la base d'une remise en cause des analyses précédentes, tirant profit de nouvelles sources ou de nouvelles méthodes d'analyse des sources.

Je pense que c'est une erreur magistrale d'avoir laissé les négationnisme s'intituler « révisionnistes », comme si ce qui pouvait leur être reproché est l'idée de réviser l'histoire...   » Lire la suite

L'art de communiquer, adaptation ou manipulation ?

dimanche VIII octobre MMVI

L'autre jour, entre Basel SBB et Genève CFF, je lisais le passage suivant : « Certains déplorent le déchaînement d'un imaginaire "sauvage" ou d'une affectivité de groupe libérée des carcans "rationnels", chez les individus en quête de nouvelles appartenances ou dépendances. Il n'y a pas à s'étonner devant les figures occupant la nouvelle scène affectivo-imaginaire : elles représentent des réactions contre les excès de la rationalisation et l'intellectualisation croissante des convictions n'a pas épargné le religieux : la théologie est précisément une rationalisation de l'expérience religieuse [...] Le diable a été chassé de l'Histoire au profit des causes objectives...   » Lire la suite

C'est la foire où pour trois sous...

dimanche I octobre MMVI

Je crois que ça y est, je fais partie du vieux monde.

Le vieux monde, ce sont ces générations qui passent, avec leur lot de préoccupations et de références culturelles.

Certaines références culturelles restent synonyme de jeunesse. L'immodération politique en est un exemple. Le jeune, c'est celui qui a les mains pures. C'est Antigone qui n'est pas encore devenue Créon, c'est Antigone qui ne s'est pas encore résignée à admettre qu'elle a une destinée. Le jeune, c'est Jeannot qui s'apprête à tenter de remédier à l'angoisse du roi Salomon et d'en...   » Lire la suite

« Vous ne voyez donc point vos cimetières »

samedi XXX septembre MMVI

L'actualité ne semble pas vouloir me laisser au repos, comme si elle était une perpétuelle invitation à l'indignation.

Je ne dirais rien sur l'affaire Robert Redeker, Philippe Bilger a dit l'essentiel (lien).

Non, je vais évoquer une affaire d'une importance secondaire par comparaison : le procès des homosexuels mariés illégalement par le maire de Bègles, Noël Mamère.

Je ne dirais rien sur ce maire, j'ai déjà dit tout le dédain que je place à son endroit (lien).

Je ne sais pas si, à ce mariage, le mariée était...   » Lire la suite

Index des articles :

XXIIIXXIIXXIXXXIXXVIIIXVIIXVIXVXIVXIIIXIIXIXIXVIIIVIIVIVIVIIIIII
Retour à l'index