Un diable dans la glotte ?

« Derrière un ballon de riesling moitié-vide moitié-plein, naviguons d'une digression à l'autre, devisons de l'actualité judiciaire, politique, culturelle ou tout simplement et largement sociale... en tentant d'échapper aux sentiers balisés de la bien-pensance, sans s'interdire de remarquer qu'on peut aussi aisément être le bien-pensant d'un autre. »

.

Ici :

Ailleurs :

Une statistique curieuse mais incomplète

mardi XIII janvier MMIX

On apprend ces jours-ci que « le CRAN [a] fait réaliser un sondage par le CSA pour connaître l'ampleur réelle des contrôles [de police] au faciès en France. L'enquête avait révélé qu'une personne appartenant à une minorité visible (noirs, arabo-berbères, métis, asiatiques, indo-pakistanais) avait deux fois plus de chance de se faire contrôler qu'une autre » (lien - Le Monde, 12 janvier 2009).

Le sujet n'est pas nouveau, j'ai déjà présenté le cadre légal du contrôle d'identité et ses ramifications à lien, je n'y reviendrais pas.

Ce qui est étonnant, c'est le chiffre obtenu. Etant donné que ces type de contrôles visent en premier lieu la délinquance au mode opératoire simple, on devrait y retrouver, plus ou moins, le relief des statistiques des origines ethniques qui ressortent des signalements d'auteurs de délits.

Pour déduire d'un comportement raciste des contrôles opérés régulièrement par la police, le CRAN aurait du solliciter son CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel ?) afin d'établir cette statistique là, pour voir s'il y a décalage entre les signalements donnés par les plaignants et les personnes contrôlées effectivement.

Or, il y a fort à parier que cette statistique là dépasse le simple facteur de deux.

Ce qui est inquiétant, c'est qu'un syndicat de police (celui qui s'est déjà fait connaître pour donner des consignes de votes aux présidentielles) entend réaliser de concert avec le CRAN « une plaquette, diffusée dans les commissariats, expliquant la différence entre contrôle vertueux et illégal » (Ibidem. La formation de fonctionnaires de la République indivisible effectuée par une association se revendiquant d'un groupe ethnique, ça pourrait presque faire sourire..

.

« 23 janvier, L'art de la dénonciation calomnieuse   

Pseudonyme, nom :

Adresse (url, courriel) :

Titre du commentaire :

Commentaire :

Retour à l'index